Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire et histoires de Pornichet

Histoire et histoires de Pornichet

Patrimoine, personnalités, villas...

De La Folie à l'Hôtel Mazy-plage

La Folie au début du 20ème siècle
La Folie au début du 20ème siècle

La villa La Folie, aujourd'hui disparue, était à la fin du 19ème, une des seules villa édifiées sur la plage dans les dunes de Mazy.

Reproduction avec l'aimable autorisation de M. Denécheau
Reproduction avec l'aimable autorisation de M. Denécheau

Tout commence en 1898. James Combier*, propriétaire des liqueurs Combier à Saumur choisit ce coin quasi désertique, au milieu de la plage pour y édifier sa maison de vacances. Ce sera la villa La Folie. Pour la construire, il fait appel à l'architecte nazairien Henri Van Den Broucke qui a bâti quelques années auparavant le Grand Hôtel de l'Océan et du Casino.

James Combier possède à Saumur la distillerie de Liqueurs Combier. C'est son père Jean-Baptise qui l'a créée. Ce dernier, originaire de Mâcon et fils de vigneron, était confiseur à Saumur et fourrait ses chocolats d'une liqueur qu'il produisait lui-même. Il vendit ensuite sa confiserie à un de ses employés et ouvrit une distillerie.

Puis en 1866, il associa son fils James. Celui-ci développa la marque notamment en présentant ses liqueurs lors de nombreuses Expositions Universelles (Paris, Londres, Philadelphie...).

James Combier devient également Maire de Saumur, élu 2 fois, de 1879 à 1890.

Il vient régulièrement séjourner à Pornichet en famille jusqu'au milieu des années 1900.

De La Folie à l'Hôtel Mazy-plage

La villa est ensuite achetée par Marie Louise Bosland qui ouvre une pension de famille, aidée d'une cuisinière.

Le salon de lecture

Le salon de lecture

La façade arrière

La façade arrière

De La Folie à l'Hôtel Mazy-plage

A la fin des années 1920, la villa est ensuite acquise par Clothilde et Emile Poilecot qui ouvrent un hôtel sous le nom Mazy-Plage.

Les époux Poilecot le modernisent au début des années 30 en y installant notamment le chauffage central. Ils l'agrandissent également en y rajoutant une aile ce qui permettra de porter sa capacité à 50 chambres. A cette époque, ils ouvrent à la belle saison de Pâques à Septembre.

A la mort d'Emile Poilecot, sa femme aidée de ses deux fils, Pierre et Jean continue à exploiter l'hôtel.

L'estaminet, c'est à dire le café de l'Hôtel

L'estaminet, c'est à dire le café de l'Hôtel

L'hôtel s'est agrandit avec l'aile gauche

L'hôtel s'est agrandit avec l'aile gauche

En 1975, l'édifice devient la Maison familiale des Armées : résidence de vacances réservée aux personnels militaires et retraités et ressortissants du Ministère des Armées.

Puis à la fin des années 1980, le bâtiment originel est démoli pour faire place à un édifice plus conforme aux normes en vigueur et prend le nom d'IGESA (Institution de Gestion Sociale des Armées).

IGESA aujourd'hui

IGESA aujourd'hui

* pour tout savoir sur James Combier et la distillerie Combier cliquez ici.

Remerciements à Mme Duval-Le Goff pour ses recherches sur la famille Combier, à Franck Choisne directeur général de la Maison Combier et à M. Joseph-Henri Denécheau pour ses écrits sur la Maison Combier sur son blog consacré à Saumur.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

minous denise 13/10/2015 20:55

j'apporte une précision au premier commentaire : l'hôtel MAZY PLAGE a été acheté par l'armée en 1963 car la première ouverture a eu lieu en mai 1964 et le premier gérant l'a tenu pendant 9 saisons.

Manuella Le Bohec 15/10/2015 09:45

Merci à vous aussi pour ces précisions qui nous permettent d'avoir l'histoire exacte de ce bâtiment. Si vous avez d'autres précisions à apporter, n'hésitez pas. Cordialement

bougeant marie yvonne 12/10/2015 17:53

Une aile supplémentaire ( droite) a également été rajoutée avant 1966

Manuella Le Bohec 13/10/2015 09:35

Bonjour et merci de ces précisions très intéressantes. Cordialement

bougeant marie yvonne 12/10/2015 17:50

l'Hotel Mazy Plage est devenu propriété de l'armée en 1966 et non pas en 1975. De 1966 à 1975 il a fonctionné sous la direction d'un gérant nommé par le Ministère des Armées. Les résidents ( militaires) pouvaient y résider de juin à septembre inclus en pension complète , à la semaine.Les résidents se voyaient attribuer une chambre d'hôtel et non pas des appartements comme aujourd'hui.