Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire et histoires de Pornichet

Histoire et histoires de Pornichet

Patrimoine, personnalités, villas...

Fleurs de France, en hommage à la famille D'Orléans

En bordure de l'avenue du Littoral au n°37 se trouvent la villa Fleurs de France et la chapelle de Sainte-Marguerite.

 

CPP 0428

 

Fleurs de France est édifiée en 1895 (ou 1898) par Monseigneur Georges Choquet,  aumônier du Duc d'Orléans. C'est d'ailleurs sans doute pour rendre hommage à ce dernier que Georges Choquet donna le nom de "Fleurs de France" à sa villa et demanda à l'architecte Henri Van Den Broucke d'agrémenter la façade de de bas-reliefs en tuffeau représentant des fleurs de lys. Le choix du tuffeau est d'ailleurs très insolite. Ce matériau que l'on trouve principalement dans la Vallée de la Loire et qui agrémente les châteaux, est une pierre tendre et friable qui résiste difficilement au climat local.

Il est dit que la famille d'Orléans séjourna dans la villa.

 

CPP 0417

 

CPP 0416

 

La soeur de Georges Choquet, gouvernante de la famille d'Orléans, recueillit l'aide de familles catholiques parisiennes et de familles de Sainte-Marguerite pour édifier, en 1908, la chapelle attenante à la villa. Le frère et la soeur mirent la villa et la chapelle à la disposition du clergé pour les vacances du patronnage parisien "Sainte Jeanne d'Arc".

CPP 0418

CPP 0427

 

En 1926, la Compagnie des Chemins de Fer d'Orléans, devient propriétaire de Fleurs de France et en fait un centre de colonies de vacances pour les enfants des cheminots.  Cette colonie est confiée aux bons soins des Soeurs de Saint-Vincent de Paul et prend le nom de "Colonie Jeanne d'Arc".

CPP 0429

 

CPP 0430

 

CPP 0431

A sa construction, la villa en pierres apparentes, est également parée d'une très belle crête de toit et d'élégantes boiseries en modénature.

 

A la nationalisation des Chemins de Fer, en 1945, les Soeurs cessent leur activité. La Colonie est désormais gérée par la SNCF.

 

La chapelle, quant à elle, est revendue à l'Evéché en 1953 et rendue au culte. Elle est très fréquentée à la belle saison par les riverains de Sainte-Marguerite, à tel point qu'il fallut faire percer un trou dans le mur pour permettre de suivre la messe à ceux restés à l'extérieur. Aujourd'hui la chapelle est désacralisée et est devenue une propriété privée où se tiennent régulièrement des expositions.

 

 

Mgr Choquet gerard derouet

Georges Choquet (Né à Paris en 1878 - décédé à Lourdes en 1946)

Aumonier du Duc d'Orleans - Evèque de Langres puis Evèque de Tarbes et de Lourdes

(collection Gérard Derouet)

 

Article rédigé grâce aux recherches de Mme Raymonde Nicol

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article